mardi 30 octobre 2012

Le Château de Brou
















Le Château de Brou est un château situé sur la commune de Brou-sur-Chantereine, dans le département de Seine-et-Marne proche de Marne-la-Vallée et de la Marne, à deux pas de Chelles. Teinté d'une façade blanche et ocre, le bâtiment principal chapeaute ses deux corps de logis munis d'une tour du moyen-âge, il est daté du XVIIe siècle.



La superficie totale de la propriété est actuellement de 35 hectares (12 hectares de parc et 23 hectares de forêt).
Il est classé au titre des monuments historiques en 1984.
Les terres où se trouve le château sont acquises le 13 Mars 1608 par Denys Feydeau, fermier général et conseiller d'Etat (à brevet) sous Henri IV. Il s'y trouve à l'époque un pigeonnier vraisemblablement construit en 1545, ce qui en fait la plus ancienne construction du château. Le château en lui-même est édifié dans la deuxième moitié du XVIIe siècle et devient la résidence de campagne de cette branche de la famille Feydeau connue sous le nom de Feydeau de Brou, illustre lignée d'intendants royaux et de Conseillers d'Etat (France).

(wikipédia)  Lire la suite...  http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Brou



 On ignore la date exacte de la construction du château – les archives ont été en partie détruites par les Prussiens en 1870 – mais l’élévation des premières pierres remonterait à la fin du XVIIe. La forme actuelle du château a été conçue par Paul Esprit Feydeau de Brou qui fut sans doute le plus célèbre de sa famille. Issu d’une grande famille de parlementaires parisiens qui acheta au début du XVIIe siècle les terres de Brou, il naquit en 1682 et mourut en 1767. Au cours d’une brillante carrière qu’il acheva comme garde des Sceaux du roi Louis XV, il obtient le titre de marquis en 1761, consécration royale donnée à l’élévation rapide des Feydeau de Brou. Le château, classé monument historique depuis 1984, est la propriété de la famille Thiébaut depuis 1844. Il est toujours entouré d’un parc à l’anglaise et de bois qui couvre une quarantaine d’hectares.







http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee

Aucun commentaire: