vendredi 19 octobre 2012

Le Château de Chamarande





























Un premier château aurait été établi à BonnesNote 1 vers 811 par Arteld, missus dominicus et frère du biographe de Charlemagne, Eginhard. Toutefois, les fouilles effectuées à Chamarande établissent que le lieu ne fut jamais fortifié.
Un hôtel seigneurial y est en tout cas bâti au XVIe siècle probablement pour François Miron, prévôt des marchands de Paris et ami personnel du roi Henri IV, qui acquiert en 1603 les deux seigneuries constituant l'actuel domaine et y établit sa résidence. Cette demeure correspondait sans doute aux bâtiments de l'actuelle cour des communs. Après le décès de François Miron en 1609, le château passe à son fils Jean, qui agrandit le domaine. Mais le château souffre durant la Fronde et il est en mauvais état lorsqu'il est vendu en 1654 à Pierre Mérault, ancien fermier des gabelles, anobli par l'acquisition d'une charge d'écuyer et secrétaire du roi Louis XIV

Vue des douves du château.
C'est lui qui fait alors construire le château actuel dans le plus pur style Louis XIII. Il est attribué à Nicolas de L'Espine architecte du Roi. Le quadrilatère entouré de douves comprend alors le logis, flanqué latéralement par les communs. L'entrée de la cour d'honneur est cantonnée de deux pavillons, celui de gauche abritant la chapelle. Le domaine est alors « orné de canaux, bassins et fontaines » dans le goût des jardins à la française. Endetté, Pierre Mérault vend le domaine en 1684 à Clair Gilbert d'Ornaison dit "Chamarande" du nom de son fief situé dans le Forez, premier valet de chambre du roi Louis XIV. C'est pour lui qu'en 1685, des lettres patentes de Louis XIV érigent Bonnes en comté de Chamarande.
À sa mort en 1737, le château passe par héritage à son cousin germain, Louis de Talaru, marquis de Chalmazel, maître d'hôtel de la reine Marie Leszczyńska. Celui-ci y fait travailler l'architecte réputé Pierre Contant d'Ivry, qui construit de nouvelles dépendances, au-delà du chemin vicinal près du village, agrémente le parc d'une orangerie, d'un belvédère, d'une glacière, d'un bosquet ovale et d'un « jeu d'oye » avec un temple d'amour en son centre et d'une cascatelle. Il supprime le mur de la cour d'honneur le long des douves et place en avant du pont une grille de ferronnerie encadrée de deux lampadaires. Il modernise également les décors intérieurs du château.


Lire la suite...http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Chamarande




Le domaine est devenu un lieu, une place pour l'art contemporain, les expos, les spectacles, celui-ci accueille une floppée d'artistes, de compagnies venus de toute part. S'y trouve aussi, des conférences, des collections, des parcours avec le public...











Le Monde des Châteaux, le tourisme;


   http://unchemindeliledefrance.blogspot.fr/2012/05/le-monde-des-chateaux.html


Vos itinéraires, vos transports;

  http://unchemindeliledefrance.blogspot.fr/2012/11/itineraire-et-transports.html
















Aucun commentaire: