mardi 27 novembre 2012

Le Château de Brie-Comte-Robert



















Le Château vers 1405













Le château de Brie-Comte-Robert est un château fort médiéval situé sur la commune de Brie-Comte-Robert dans le département de Seine-et-Marne, en région Île-de-France. Le château est situé à une trentaine de kilomètres au sud-est de Paris.
À la fin du XIIe siècle, Robert de Dreux, frère du roi de France Louis VII, fonde la ville de Brie-Comte-Robert et y fait bâtir son château. Celui-ci est alors constitué d'un plan carré, flanqué de sept tours et ceinturé par des douves d'eau. Jeanne d'Évreux, héritière du château, fait entrer la ville de Brie-Comte-Robert dans l'enceinte du royaume de France, par son mariage avec le roi Charles IV.
Avec la Fronde, qui a commencé en 1649, le château est pillé et partiellement détruit par les troupes royales commandées par le comte de Grancey, en 1750 les tours et les courtines furent détruites, seules la partie du premier étage et la tour Saint-Jean furent gardés. Le bâtiment est ensuite mis en vente en septembre 1793, soit 43 ans après, comme bien national.
La commune de Brie-Comte-Robert achète le château puis le revend à des particuliers. Les acheteurs vont faire raser ce qu'il reste de la tour Saint-Jean pour édifier une maison bourgeoise. La ville rachète le château, termine sa restauration en 1923 et le fait classer comme monument historique en 19251.


Le château de Brie-Comte-Robert est un château de plaine. L'ensemble, de plan carré d'environ 58 mètres de côté (extérieur), est bâti dans une cuvette géographique que l'architecte mit à profit pour creuser les douves.
Le château de Brie-Comte-Robert fut construit à la fin du XIIe s, alors que Robert Ier de Dreux, frère du roi Louis VII, était seigneur de Brie. Les indices archéologiques apportés par la fouille, les éléments de sculptures des cheminées et le choix de techniques des bâtisseurs, datent l'origine du château durant cette période charnière pour l'architecture castrale. Son plan général (plan carré, répartition des tours rondes flanquantes, cour centrale, bâtiment seigneurial et communs adossés aux courtines) annonce certaines caractéristiques des châteaux du roi Philippe II Auguste (1180-1223) qui engendra l'essor de la construction des châteaux au début du XIIIe s.
L'architecte de Robert Ier a donc fait figure de novateur et de précurseur des plans réguliers. La tour principale (tour-porte), faisant office de donjon, est ici intégrée à l'enceinte et protège deux entrées opposées, fait unique en Ile-de-France.
 Le château resta dans la famille de Dreux jusqu'en 1254, puis passa dans la famille de Châtillon. Par dots et héritages successifs, il échut à Marguerite d'Artois puis à sa fille Jeanne d'Évreux en 1319. Jehanne d'Evreux, qui tenait la châtellenie de Brie-Comte-Robert par héritage, devint l'épouse du dernier roi capétien direct, Charles IV le Bel. A la mort de celui-ci (1328), elle bénéficia de confortables revenus (douaire royal assis sur de nombreux fiefs en Brie et en Champagne), qui lui permirent de consacrer des sommes importantes à l'entretien et à l'amélioration de ses possessions propres, dont Brie-Comte-Robert. Elle fit faire d'importants travaux au château, comme l'attestent ses comptes conservés aux Archives nationales.





Le Château
http://fr.wikipedia.org/wiki/

http://www.amisduvieuxchateau.org/

http://www.tourisme77.fr/


Fiche historique du château:
 http://maintenance-et-batiment.blogspot.fr
 




La Ville
http://fr.wikipedia.org/wiki/Brie_Comte_Robert

http://www.briecomterobert.fr/



















































Le Monde des Châteaux

















Aucun commentaire: