mardi 11 décembre 2012

Le Château de Compiègne





 










Le château de Compiègne est une ancienne résidence royale et impériale située à Compiègne dans l'Oise (Picardie, France).
Le château de Compiègne fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 24 octobre 19941.

Quatre palais se sont succédé à Compiègne. Le plus ancien remonte au début de la dynastie mérovingienne et datait vraisemblablement du règne de Clovis2. Il était probablement construit en bois et son emplacement est malaisé à déterminer.
De nombreux actes officiels sont datés de Compiègne, ce qui semble indiquer que les Mérovingiens y passaient du temps. C'est dans ce « palais royal »3 de Compiègne que meurt Clotaire Ier en 561, au retour d'une chasse à Saint-Jean-aux-Bois.
C'est à Compiègne que Clotaire II fait la paix avec son neveu Théodebert II en 604. Dagobert Ier y réunit en 633 le parlement qui décide de la fondation de la basilique de Saint-Denis et c'est au palais qu'était conservé son trésor, partagé en 639 entre ses successeurs.
Sous les Carolingiens, Compiègne est fréquemment le lieu de réunion des « assemblées générales » d'évêques et de seigneurs et, à partir du règne de Pépin le Bref, devient un lieu important sur le plan diplomatique : c'est là qu'en 757, Pépin accueille, au milieu d'une grande assemblée, une ambassade de l'empereur de Constantinople Constantin V Copronyme et qu'il reçoit l'hommage du duc de Bavière, Tassilon III. C'est là aussi que Louis le Pieux réunit plusieurs assemblées dont deux, en 830 et 833, tentent de le pousser à l'abdication.










Le château-Musée



La ville

Aucun commentaire: