mardi 4 août 2015

Histoire des Châteaux-forts


























Un château-fort (du latin castellum, d'où le terme de castellologie, l'étude des châteaux) est une structure fortifiée essentiellement construite et habitée par la noblesse au Moyen-Âge en Europe, au Moyen-Orient et en Asie.
Les chercheurs actuels débattent sur ce que recouvre le terme de château-fort, mais le considèrent généralement comme « le lieu de résidence fortifié d'un détenteur du droit de ban, à l'origine d'une circonscription territoriale, mandement, châtellenie ou bourg », c'est-à-dire la résidence fortifiée privée d'un noble ou d'un seigneur. Cette définition le distingue ainsi d'un palais qui n'était pas fortifié, d'une fortification qui n'était pas la résidence d'un noble ou d'une ville fortifiée ou d'une citadelle qui étaient une défense publique. Néanmoins, il y a beaucoup de similitudes entre ces différents types de construction. L'usage du terme a varié au cours du temps et a été appliqué à tort à des structures aussi diverses que des maisons fortes ou des castros.
Le château-fort est une innovation européenne apparue au IXe siècle après la chute de l'Empire carolingien dont le territoire a été divisé entre seigneurs et princes. Ces nobles construisirent des châteaux pour contrôler, par la défense passive, mais aussi active, la zone les entourant, mais s'en servirent aussi comme centres de leur administration et symboles de leur puissance (rôle ostentatoire), leur pouvoir politique (siège de la seigneurie châtelaine) et économique : les châteaux urbains servaient notamment à contrôler les voies de communication et la population locale qui venait se fixer dans sa région, les châteaux ruraux ou villageois étaient situés souvent près d'éléments importants pour le village tels que moulins, fours, pressoirs, étangs ou terres fertiles.
Le terme de château-fort est aujourd'hui quelque peu abandonné (au profit de celui de château), car trop restrictif, n'évoquant que la fonction militaire de l'édifice.

Du à l'absence d'invasions, le château a remplacé le château-fort!

C'est Philippe Auguste qui développa les châteaux-forts, les places fortes en France au XIIe siècle.










Les Châteaux à motte
 L' origine des châteaux à motte semble remonter à l' époque des Romains, car l' imitation du prétoire y est sensible. cependant on en voit un grand nombre aux X et XIe siècles.
 A l' extrémité d' une enceinte, et quelquefois au centre, s' élevait une éminence arrondie souvent artificielle, quelquefois naturelle, sur laquelle était assise la citadelle ou la forteresse. Lorsque cette butte était artificielle, elle offrait habituellement l' image assez régulière d' un cône tronqué, c' est ce que l' on appelait une motte. Le donjon était, assez souvent, arrondi ou carré. Il s'agissait d'une tour plus ou moins élevée, tantôt en bois, tantôt en pierre, divisée eu plusieurs étages, et, du haut de laquelle on découvrait une étendue de pays assez considérable.
 En terminant (dit M de Caumont), « ce qui a rapport aux châteaux à motte en terre surmontés de tours en bois, je dois prémunir contre une erreur qui a été souvent commise au sujet de ces éminences coniques. Dans leur état actuel beaucoup d' entre elles ont été prises pour des tumulus de monuments funèbres d' une époque fort reculée, et l' on comprend à quels anachronismes de pareilles méprises ont donné lieu. Ce sont surtout les mottes des châteaux dont l' enceinte extérieure était peu marquée qui ont été méconnues de la sorte. Avec un peu moins de légèreté dans leur examen, les observateurs, dont je parle, auraient trouvé des traces de fossés, et des recherches, mêmes superficielles, leur auraient appris l' origine des éminences qu' ils ont regardées comme des tombeaux gallo-romains ou celtiques »











Les Châteaux en Pierre
 Le XIIe siècle vit naître les guerres des grands vassaux qui multiplièrent les châteaux-forts. On cite parmi les architectes célèbres de ce temps le normand Gundulph, moine de l' abbaye du Bec, depuis évêque de Rochester, et le seigneur de Bellesme qui fondèrent un grand nombre de châteaux ; le premier en Normandie et le second dans les comtés d Exmes et d' Alençon.
Les châteaux de cette époque différaient peu quant à la forme de ceux du XIe siècle, ils étaient seulement plus grands, entourés de fossés plus profonds, de murailles mieux construites et plus élevées. La pierre fut substituée au bois, la herse est remise en usage, ainsi que la barbacane, ouvrage extérieur destiné à défendre le pont levis. L' emploi des tours cylindriques ou polygonales le long des murs d' enceinte, à l' exclusion des tours carrées, caractérisent les châteaux de transition du XI au XIIe siècle.
 Le siècle suivant, auquel l' architecture religieuse est si redevable, vit peu de constructions militaires, la France féodale était constituée et le réseau des forteresses complet. D' ailleurs, les Croisades entraînaient les châtelains loin de leurs domaines, aussi ne voit-on guère à cette époque, que des restaurations. Cependant c' est au XIIIe siècle qu' il faut reporter la construction du château de Coucy, monument le plus complet et le plus merveilleux du genre. Il fut bâti par Enguerrand III de Coucy dans la première moitié du XIIIe siècle et sur les ruines de celui qu' Hérivé fit élever en 9o9. C' est ce fameux Coucy dont la devise était « Roi ne suis, Prince ni comte aussi. Je suis le sire de Coucy » Ce qui caractérise surtout les châteaux de cette époque, c' est l' introduction du style ogival dans la décoration des portes, des fenêtres et des voûtes. Les appartements sont plus spacieux, plus ornés de rosaces, de trèfles, de moulures et d' armoiries. Les vitraux sont peints, les murs ont des fresques, les plafonds des dorures et les parquets des pavés émaillés. C' est en un mot, la belle époque de l' ornemaniste.


L'histoire des châteaux-forts peut se suivre en plusieurs période;

La première allant jusqu'au Xe siècle, la seconde allant du Xe au XIe, la troisième au XIIe, règne de Philippe Auguste et ses grands travaux de fortifications, la quatrième embrasse le XIIIe,  la cinquième époque du XIV au XVIe, époque à laquelle l'on arrêta la construction des châteaux-forts.






L'histoire, siècle par siècle, des châteaux-fort à lire page 632




Les châteaux-forts





Architecture militaire au moyen-âge en Normandie

http://unchemindeliledefrance.blogspot.fr/2015/09/architecture-militaire-du-moyen-age-en.html


Un exemple du système défensif du château de Pierrefonds





Le monde des châteaux













Aucun commentaire: