samedi 9 juillet 2016

Fiches Historique, les Châteaux-forts. Département de l'Orne

























Les fiches Historique détaillent les châteaux-forts, les donjons et les châteaux du département, elles possèdent une description historique, architecturale, des liens...









.Les Châteaux-forts



 Fiche N° I

* Le Château-fort de Rivray, à Condé-sur-Huisne




 Fiche N° II

* Le Château-fort de Bonsmoulins, à Bonsmoulins





 Fiche N° III

* Le Château-fort des Ducs d'Alençon, à Alençon
http://maintenance-et-batiment.blogspot.fr












.Les donjons



 Fiche N° I

* Le donjon de Chambois, à Chambois







*


Autres places fortes du département



Bellême

Château-fort, XIe siècle


Boitron

Fort du XIIe siècle, 1105.

Boitron était pourvu d'enceintes de défense très bien marquées, des remparts de terre de 4 à 5 m de haut ainsi que de nombreux souterrains qui amenaient dans les environs. Ce fort était élevé sur une plate forme de 30m de circonférence.


Bretoncelles


Céton

La commune avait au moyen-âge plusieurs châteaux-forts dont il ne reste pour la plupart que des ruines; celui de Prez à côté de l' église Saint-Pierre, appartenant à Gautier Chesnel, celui de la Motte aux environs duquel existent encore des souterrains et dont les ruines doivent renfermer une cloche énorme, Montgasteau, Le Petit Montgasteau, L' Ecu, près de l' ancienne église Saint-Nicolas, Beauvais, La Tour, La Borde, Launai, Le Mesnil, habitation de M Le Brun de Charmettes qui s' est fait un nom si honorable dans la poésie, l' histoire et la presse politique, Glays distrait de la commune d' Avezé, Sarthe depuis 1818 seulement et longtemps célèbre par la splendeur de ses fêtes et plusieurs autres..
 En 1229 les forteresses de Céton ouvrirent leurs portes à la reine Blanche maîtresse de Belléme. En 1424 les Anglais, sous la conduite de Bedford, pillèrent et détruisirent la plupart de ses édifices et les réduisirent à l' état de simple village, de ville qu' il était. La terre de Céton appartenait aux comtes d' Alençon qui en firent plusieurs fois l' apanage.


Echauffour


Essay

Un château, qui remonte comme celui d' Alençon à l' un des Bellesme, vers 1025, se gratifiait d'une double enceinte avec des fossés. Au XIXe siècle, une chapelle reconstruite il y a trois siècles auparavant peut-être et des pans de gros murs qui manquent de caractère étaient encore présent ainsi que les restes des large fossés et ceux de la chaussée qui contenaient autrefois de l'eau. L histoire dit que cette petite forteresse, apanage des Mallard, fut prise par un duc d' Alençon en 1448 et enlevée deux fois par un lieutenant de Henri IV Hertré en 159o. Ce fut après le dernier de ces sièges qu' elle fut rasée par ordre du vainqueur de la ligue pour ne jamais se relever.


Le Theil

Forteresse redoutable


Maison-Maugis

Autrefois l’un des 4 châteaux-forts du Corbonnais des comtes du Perche y était implanté. Il commandait la commeauche (un site) et fut détruit par les anglais pendant la guerre de 100 ans.


Mauves

C'était, à l'origine, une des quatre châtellenies du Corbonnais, il y avait un château appartenant aux comtes du Perche qui y faisaient quelques séjours. Après la mort de Guillaume, le dernier d'entre eux on trouve Mauves compris dans des partages fait en 1230 entre Jacques de Châteaugontier, seigneur de Nogent-le-Rotrou et Thibaut, comte de Champagne. Durant les guerres qu'il fit à Thibaut, saint-Louis assiégea Mauves en personne et s'en empara. La tradition veut qu'il ait résidé pendant le siége château de Mortoux, sur la butte du même nom à une petite distance de Mauves. Le château fût détruit par les anglais.


Sainte-Gauburge

Cette forteresse fut bâtie à l'endroit où était campé Sabinus au temps de Viridovix, cet endroit est appelé la tour du Sablon. Il reste encore des vestiges de ce château à savoir une tour carrée bâtie à la lybique, ainsi l'on peut deviner un ouvrier accommodant la matière et non la matière pour la règle. Trois gros boulevards et des plateformes étaient encore là au XIXe siècle. Ce sont des pourpris larges d'environ deux ou trois arpents revêtus aux  alentours de grands fossés profonds et larges. Au milieu de l' un d'eux est planté un reste de tour un peu éminent de 7.20m de haut et 5.40m de largeur en laquelle il y a encore l'apparence d' une cheminée circulaire. Ces trois plateformes sont disposées en triangles comme pour s'unifier pour mieux se défendre. Cette forteresse avait été ruinée par les Anglais vers 1420.


Tannerre-en-Puisaye

On trouve en ce lieu les vestiges du château-fort de la Motte-Champlay, qui protégeait Tannerre au XIe siècle et qui fut détruit en 1360 par les Anglais. Au XIVe siècle, Tannerre appartenait à la maison de Courtenay et dépendait en fief du château de Saint-Fargeau.


Villeray

Forteresse immense démolie en 1428 par les anglais








*  *


Le département de l'Orne

https://fr.wikipedia.org/
Les places fortes de la région 

Livrets de photos de places fortes entourant l'Ile-de-France


*


Les châteaux visitables, les châteaux-forts, les fêtes médiévales...


Le monde des châteaux





































Aucun commentaire: