lundi 28 mai 2018

L'enceinte de La Fère
















Entre Ham et Laon, deux grands noms, deux places fortes, La Fère s'asseoit à l'Ouest du département de l'Aisne proche de Saint-Gobain, Tergnier, dans la ligne Nord-Est de Compiègne. Vers le XIe siècle, La Fère en Picardie devient le fief des seigneurs de Coucy, puissants rivaux de la jeune monarchie capétienne. Ils construisent des fortifications qui vont défier longtemps les rois de France.





*



 Localisation : 02 800, La Fère, département de l'aisne



Région : Hauts-de-France


Construction :  XIe siècle 




*



 La Fère, place de guerre de quatrième classé où depuis longtemps est établie notre principale école d'artillerie, est située à 17 kilomètres au N-O de Laon dans le vallon de l'Aisne au-dessus du confluent de cette rivière avec la Serre. Cette place, qui a été l'une des plus fortes de la Picardie, fut revêtue de l'enceinte qui existait encore en 1690. Mais on lit dans les chroniques que Robert, comte de Dreux qu'après la bataille de Bouvines il rendit foi et hommage à la comtesse Blanche de Champagne pour sa terre de La Fère, sous la condition de pouvoir bâtir une forteresse pour la protéger. Ce sont sans doute les ruines que l'on remarque encore en ce lieu et dont on admire les grandes dimensions. Le château était bâti sur un plateau présentant huit faces, on l' avait soutenu par un mur très épais et dont la hauteur dépassait 33 mètres. Cet édifice se composait de huit tours hautes d' environ 18 mètres. En 1539, Anne de Montmorency fit remplacer le pont-levis qui conduisait à là contrescarpe par une belle galerie haute de 60 m sur une longueur de 53 mètres. On admire surtout l'entrée de cette galerie ornée de colonnes d'ordre dorique, on croit que les demi-reliefs qui la décorent sont dûs au ciseau de Jean Goujon.

Vers le XIe siècle, La Fère en Picardie devient le fief des seigneurs de Coucy, puissants rivaux de la jeune monarchie capétienne. Ils construisent des fortifications qui vont défier longtemps les rois de France.

Avant que Vauban ne refortifie les frontières du nord de la France dans le cadre du « pré carré », l'arsenal de La Fère disposait déjà d’un système bastionné : seul vestige de ces fortifications, une « Dame Jeanne » de briques rappelle que pendant la première partie du xviie siècle, La Fère était avant tout une place forte. La fonction de cette « dame » était d'empêcher les assiégeants de cheminer sur le mur, appelé batardeau, au-delà duquel se trouvait un fossé inondable. Souvent appelée à tort « l’échauguette » cette « Dame » située près du « Bouillon », est l’un des plus anciens témoins de l'histoire de l'Arsenal… »
Seigneur de La Fère comme on l'a vu plus haut, Henri IV réunit alors La Fère au domaine de la Couronne et y établit un bailliage royal qui s'étendait sur la ville, les faubourgs et sur seize villages voisins. Ce bailliage ressortissait à celui de Laon.
A 12 kilomètres au S E de La Fère se trouve le hameau de Saint-Lambert dépendant de la commune de Fourdrain. Là s'élève un château qui fit autrefois partie du domaine de Navarre, Henri IV y venait dans sa jeunesse pour se recréer et s'ébattre dit Sully dans ses Mémoires. Durant le siège de La Fère par le même prince Saint-Lambert, la commune devint un poste militaire d' une certaine importance. On voit encore des vestiges de cette forteresse dont les constructions étaient presque généralement en grès dur. L' enceinte parait avoir été flanquée de tours et la porte assez bien conservée était défendue aussi par des tours. Un fossé profond environnait ce fort. Il doit y avoir eu, très anciennement, un manoir en ce lieu car il est mentionné dans les chartes du Xe siècle sous les noms de Mansus et de Çella.














La ville




*


Chaumes-en-Brie sur la base Mérimée 

La ville, page 498 et 504
https://books.google.fr/book





*  *




Les places fortes entourant l'Ile-de-France

Châteaux, châteaux-fort, donjons
http://unchemindeliledefrance.blogspot.fr

Le monde des châteaux
http://unchemindeliledefrance.blogspot.fr






 Le tourisme Aisne















































Aucun commentaire: