dimanche 26 juillet 2015

Places fortes du Pays du Grand Beauvaisis





Le pays s’organise autour de l’agglomération de Beauvais dont l’aire d’influence couvre 75 % du territoire. Le Grand Beauvaisis bénéficie d’un maillage de petites villes et bourgs qui disposent de services et d’équipements diversifiés. Géographiquement, le territoire est partagé entre deux entités bien marquées : le bocage du Bray et le plateau picard. Ces deux régions agricoles ont contribué, à travers leurs échanges, au développement de Beauvais.










Fontaine-Lavaganne







- Beauvaisis

 Auneuil
A Auneuil, au XIXe siècle, une tour plus ancienne que celle d' un château jadis considérable, avait un périmètre ovale de quatorze mètres, ses murs, épais de six mètres, se réduisaient à 1,60 m, en s' élevant, ils étaient percés de meurtrières. Cet édifice qu' on appelle improprement tour de César, recouvre des souterrains à voûtes en ogive.

Beauvais
Le château des anciens comtes de Beauvais s'éleva sur de vieilles constructions romaines. L' existence de ce château dès le XI siècle est certaine, il n en reste qu'une seule tour et les évêques de Beauvais n'y ont plus leur résidence.

Berneuil en Bray
Forteresse dès le XI siècle, détruite par l' ordre de Louis le Gros, les seigneurs de Monchy la firent rétablir. Elle est entièrement ruinée.

Frocourt
Bâti par François Ier, on plaça dans l'écusson du grand pavillon les trois fleurs de lis et les deux salamandres qui formaient les armes de ce prince Assiégé et pris pendant les guerres de la Ligue.


- Crèvecoeur

 Catheux
 On trouve à Catheux une autre motte ovale longue de cinquante mètres de longueur sur vingt six de hauteur avec les traces des fossés, des boulevards et d' un ouvrage avancé qui complétait sa défense. On l' appelle le Vieux Catheux, ce lieu était au douzième siècle une châtellenie relevant du comté de Breteuil. Ainsi selon toute apparence l' ancienne construction devait dater de la période romane, cependant on la dit bâtie vers le milieu du treizième siècle.

Choqueuse-les-Besnard

Croissy-sur-Celle
Ce lieu fort fut évacué en vertu d'un arrangement conclu le 5 février  1360, entre Charles régent et le capitaine de la garnison de Croissy.

Crèvecoeur-le-Grand
Vers le milieu du XVe siècle Anthoine de Crévecœur fit restaurer et agrandir ce château dont on voyait encore les tours au XIXe siècle, François Ier et Louis XIV y résidèrent.



- Pays de Bray

Flavacourt

Hodenc-en-Bray
Forteresse du moyen-âge dont il ne reste aucune trace.

Ons en Bray
Pris par les Ligueurs en 1589, Louis XIII et Richelieu y ont séjourné.

Sérifontaine

Sorcy, à deux pas de Saint-paul
Château-fort dont il ne reste aucune trace.

Troissereux
Ancienne dépendance des maisons de Picquigny d'Aspremont et de Lameth, la tradition populaire lui assigne une merveilleuse origine.



- Picardie verte

Achy
Château fortifié dès le XIII siècle, le château actuel s' éleva dans le voisinage de ses ruines.


Boutavent
Entre Boutavent et Valérien, moulin de Berlure, construit sur l' emplacement d un château détruit à la fin du XIIIe siècle, cette forteresse fut ruinée dit on en 11o9, on rapporte comme particularité qu' à cette époque on lança contre ses murailles des pierres massives au moyen de catapultes, que sept ou huit hommes faisaient mouvoir.   


Crillon
La maison de Picquigny possédait un ancien château-fort sur le territoire de Crillon, il n'en reste aucun vestige.Le château actuel a été construit sur un autre emplacement, il fut bâti au XVIe siècle par Adrien de Boufflers. Détruit par les Ligueurs, il fut relevé par les soins du maréchal de BonfHers. Le duc de Crillon en est aujourd'hui le possesseur. On voit dans les archives de ce château quelques lettres originales d' Henri IV adressées au brave Crillon.

Daméraucourt

Dargies

Fontaine Lavaganne
Au nord, sur la commune, on trouve des fragments de l' ancien château qui joua un rôle considérable depuis le XIIIe siècle jusqu' au temps de la ligue. Une grosse tour appelée Ganelon datant peut être de l époque de transition a été démolie vers 1810, i1 en subsiste une autre carrée à angles arrondis garnie de mâchicoulis dont les consoles ont trois redaris, une troisième tour cylindrique sans couronnement d'ou un vieux mur en cailloux et en grès percé de meurtrières et de très petites fenêtres carrées avait été bâti entre les deux tours. Les fossés dont on voit une partie avec une contrescarpe muraillée dessinaient assure-t-on un périmètre pentagonal. La tour à mâchicoulis et le gros mur nous paraissent dater du quatorzième siècle, c' est à dire avoir précédé le siège que la place subie en 1419 de la part des Anglais qui la ruinèrent après la capitulation. La tour cylindrique est certainement une addition du quinzième siècle

Gerberoy
Il reste encore quelques pans de murs de l' enceinte de Gerberoy mais ils datent des premières années du dix septième siècle et nous les mentionnons seulement pour ne pas laisser dans l' oubli cette forteresse célèbre.

Goulancourt, Hameau de Senantes
Dépendance de l'évêché de Beauvais, fortifiée au XIIIe siècle par Philippe de Dreux et démantelée au XVe.
Les débris de la forteresse de Goulancourt détruite au quinzième siècle existent encore dans la vallée de Bray près du hameau de ce nom sur la commune de Senantes. C était le siège d une chàtellenie du vidamé de Gerberoy que Philippe de Dreux prélat guerrier fit fortifier pour le léguer ensuite à ses successeurs La place fut réparée en 1307 mais on fut obligé de la démanteler vers 1420. Il ne paraît plus possible d'en restituer le plan. On y voit, au XIXe siècle, les ruines de neuf tours d' une porte ogive à tourelles hexagones et du donjon encore haut de dix mètres. L' une des tours montre les ogives à rosaces de la chapelle que l' évêque Simon de Nesle y fonda dans l' année 1312. On remarque les traces d' un double fossé autour de la place et des restes d' ouvrages avancés notamment de tours dites Houdan et Baignecamp. Leur étendue atteste l' importance de cet ancien château.

Hannaches
Le château d Hannaches, bien entier, construit en briques à quatre tourelles cylindriques et de fenêtres encadrées à meneaux croisés, de pignons dentelés, doit avoir été bâti à la fin du quinzième siècle.

Hanvoile

Leply (Hameau de Thérines)
Château-fort du XIIe siècle fut détruit par les Ligueurs.

Lihus
Château-fort du moyen-âge aujourd'hui détruit.

Marseille-en-Beauvaisis
Le château actuel est flanqué de tourelles, on aperçoit dans son voisinage les ruines d' une ancienne forteresse.

Ondeuil-le-Grand
Construction du XIIIe siècle, Louis XIV fut reçu dans ce château en 1680. Entièrement détruit.

Sarcus

Songeons

On voit à Songeons les vestiges d' une ancienne forteresse appelée Château Gaillard, le château actuel fut bâti en 1720 par la marquise d'Armentières.



- Rurales du Beauvaisis

Bailleul sur Thérain
Assiégé et pris au commencement du XIII siècle par Philippe de Dreux évêque de Beauvais.

Bresles
Ancienne résidence des évêques de Beauvais fortifiée au XIII siècle, 1212, un château-fort, par les soins de Philippe de Dreux, puis reconstruite à la fin du XVe siècle, assiégée et prise par les Ligueurs en 1590, en partie ruinée.

La Neuville-en-Hez
Construction du XIIe siècle, ce château fut détruit par l'évêque Philippe de Dreux pendant ses différends avec Catherine de Clermont à qui il appartenait. La Neuville-en-hez n' est actuellement plus connu que par un tertre ovale de cent huit mètres de longueur sur quatre vingt de largeur, situé entre le village et la forêt.
C'est à La Neuville en Hez que Blanche de Castille donna naissance à Saint-Louis en 1215. Philippe le Hardi et Philippe de Valois affectionnaient cette résidence. Le château de La Neuville en Hez eut de l'importance pendant les guerres avec les Anglais et avec les Bourguignon, il appartint à Marie Touchet maîtresse de Charles IX et fut brûlé pendant les guerres de la Ligue.

Litz
Très ancienne forteresse, dépendance des comtes de Clermont, elle fut démolie vers la fin du XIIe siècle.


- Sablons

Corbeil-Cerf

Méru
Brûlé en 1751, il appartint à la maison d'Aumont, au connétable Anne de Montmorency, au prince de Conti et au comte de Provence depuis Louis XVIII.


- Vallées Brêche et Noye

Beauvoir
Au moyen âge, souterrain refuge sous une ancienne forteresse formée d allées garnies de cellules

Bonneuil-les-Eaux
Auparavant Bonneuil le Plessis, la commune a hébergée un château; face à l'église, emplacement de l' ancien château de Bonneuil, motte du donjon de forme conique de 3o mètres de hauteur, environs entourés de fossé et défendue par un boulevard. Des souterrains permettaient d'opérer des sorties dans plusieurs directions, l'un d'eux se prolongeait jusqu' au monastère de Bonneuil.

Breteuil
Il ne reste de l' ancien château de Breteuil détruit au XVe siècle que la motte qui supportait son donjon, l' ancienne abbaye de Notre Dame rétablie vers 1035 et son église remarquable de cette époque ont été détruites.

Campremy

Chepoix
Ancien château-fort, entièrement détruit

Francastel
Le château de Francastel autrefois le Franc Chaslel qui eut une grande importance pendant les guerres du quinzième siècle n' est plus représenté que par une motte informe haute de plusieurs mètres voisine de l' église, il fut détruit par l' armée bourguignonne après son échec devant Beauvais en 1472.

Lahérelle
La forteresse de Lahérelle, si importante pendant les guerres du XIVe siècle que l' enceinte, encore subsistante (au XIXe), entourées de ses fossés larges de dix mètres qui forment un rectangle de cent mètres de coté, sont entourés d' une plateforme à escarpe et défendus en outre par deux ravins descendant de la forêt.
Quatre des lieux forts, occupés par les Anglais dans la région qui a formée le département de Seine-et-Oise;
 la Hérelle, Lihus, la  Ncuville-en-Hez, Pont-Sainte-Maxence, furent évacués en vertu d'une  convention conclue, le 13 mai 1360, entre la ville de Paris et le comte de  Warwick, maréchal d'Angleterre, moyennant une rançon de 24000 écus  d'or qui devait être payée, moitié par la ville de Paris, moitié par les  pays où étaient situées lesdites forteresses.

Montreuil sur Bresche
Forteresse ruinée dont il reste deux tours.

Mory-Montcrux

Plainville
Château-fort

Provinlieu hameau à Froissy

Puits-la-Vallée
Ancienne forteresse démolie

Senantes
Dans la vallée de Bray près du hameau de ce nom, Senantes était le siège d' une chàtellenie du vidamé de Gerberoy que Philippe de Dreux prélat guerrier fit fortifier pour le léguer ensuite à ses successeurs. La place fut réparée en 1307 mais on fut obligé de la démanteler vers 1420, il ne paraît plus possible d' en restituer le plan. On y voit les ruines de neuf tours, d' une porte ogive à tourelles hexagones et du donjon encore haut de dix mètres. L' une des tours montre les ogives à rosaces de la chapelle que l' évêque Simon de Nesle y fonda dans l' année 1312, on remarque les traces d' un double fossé autour de la place et des restes d' ouvrages avancés notamment de tours dites Houdan et Baignecamp Leur étendue atteste l importance de cet ancien château

 Warluis
Le château de Merlemont, au hameau de Merlemont, situé à Warluis près de Beauvais, qui a reçu plusieurs additions, montre vers le pignon du nord deux tourelles cylindriques en encorbellement et une grande ogive bouchée analogue aux arcades religieuses de la fin du quinzième siècle.



Au XIXe siècle il n' éxiste plus de traces visibles de forteresses à ;


Grand Beauvaisis

- Beauvaisis
Frocourt

- Crèvecoeur
Choqueuse-les-Bernard

- Picardie verte
Achy, Crillon, Hanvoile, Le Ply, Marseille, Sarcus

- Rurale de Beauvaisis
Bresles, Litz

- Pays de Bray
Troissereux

- Vallée de Brêche et Noye
Chepoix, Montreuil sur Bresche, Puits-la-Vallée, Warluis.


Les châteaux d' Achy, Bresles, Crillon, Lépine, Le Ply, Marivaux, Marseille, Troissereux, sont des édifices postérieurs au moyen-âge
Ceux de Frocourt, d' Hanvoile, de Sarcus, sont des productions caractérisées de la renaissance et ont été démolis depuis le début du XIXe siècle.
MM Daudin à Pouilly et Houbigant à Nogent-les-vierges ont transporté, dans leurs résidences, une partie des élégantes arcades du château de Sarcus bâti en 1 523.




              http://www.picardie.fr/IMG/pdf/5/1/a/9708_EPCI_PP_juin2009_grd_beauvaisis.pdf









Daméraucourt



















*


Les places fortes entourant l'Ile-de-France

Livrets de photos de places fortes entourant l'Ile-de-France

Les châteaux-forts et les places fortes ayant éxistés en Ile-de-France






















Aucun commentaire: