mardi 22 juillet 2014

Le Château du Louvre



























Le palais du Louvre est un ancien palais royal situé à Paris sur la rive droite de la Seine, entre le jardin des Tuileries et l'église Saint-Germain-l'Auxerrois. S'étendant sur une surface bâtie de plus de 135 000 m2, le palais du Louvre est le plus grand palais européen, et le second plus grand bâtiment du continent après le palais du Parlement roumain. Il abrite aujourd'hui l'un des plus riches musées d'art du monde : le musée du Louvre. La construction du Louvre est indissociable de l'histoire de la ville de Paris. Elle s'étend sur plus de 800 ans, bien que le plan général du palais ait été imaginé dès la Renaissance. Charles V y établit sa résidence, donnant au palais un statut qu'il a conservé jusqu'au règne de Louis XIV. Avec 8,9 millions de visiteurs annuels en 2011, c'est le site culturel le plus visité en France devant la tour Eiffel, la cathédrale Notre-Dame de Paris étant en tête des monuments à l'accès libre avec 13,6 millions de visiteurs estimés.


L'ancien Louvre, le château fortifié, fondé en 1201 par Philippe Auguste, était alors tout à la fois une forteresse, un palais et une prison. Il était surtout remarquable par une grosse tour dans laquelle, le roi, faisait sa résidence habituelle et où il donnait audience.

Charles V fit construire de nombreux bâtiments et de grands changements, ses successeurs complétèrent ce palais construit sans ordre, sans goût, tel qu'on le voyait il y a deux siècles. Il s'étendait sous la forme d'un rectangle depuis la Seine jusqu' à la rue de Beauvais, laquelle a été détruite depuis par les projets de jonction du Louvre et des Tuileries, depuis, la rue Froidmanteau jusqu' à la rue du Coq. Il s'agissait d' une suite de bâtiments, dont les façades continues ressemblaient à quatre pans de murailles percées à l'aventure de petites croisées les unes sur les autres, sans aucune symétrie. Ces bâtiments étaient d' ailleurs flanqués d' un grand nombre de tours, et environnés de fossés larges et profonds. Au centre, dans la grande cour, dont les dimensions étaient de 66 mètres sur 60 mètres, la grosse tour nommée spécialement la Tour du Louvre a été construite de murs qui avaient plus de 4 mètres d épaisseur, 50 mètres de circonférence et 32 mètres de hauteur. A l' entrée du pont, jeté sur le fossé qui la séparait de la cour, figurait une statue de Charles V tenant en main son sceptre et portant en tête la couronne de France. La tour communiquait avec les bâtiments qui entouraient la cour par une galerie de pierre, on ignore à présent combien il y avait d' étages, mais on sait que chacun était éclairé par huit croisées garnies d'épais barreaux et d' un treillage en fil de fer. Afin que rien ne manquât à ce lieu redoutable, qui était plutôt une bastille qu' un palais, il était fermé par une énorme porte en fer garnie de serrures et de verrous. L'intérieur du Louvre répondait à l' extérieur, il y avaient là des salles immenses décorées d 'armes, de trophées ou de peintures grossières représentant des animaux de toutes sortes et des paysages. On y comptait plusieurs chapelles , le plus grand des jardins n' avait que 12 mètres de long. C' était moins un palais qu' une sorte de résidence fortifiée. Tel était le Louvre sous Charles V, il n'en reste aujourd' hui que le nom et l'emplacement.







Sous Louis IX, le château connaît un important agrandissement, de nouvelles salles étant construites sans réel but défensif, comme la salle Saint-Louis (1230-1240). On y transfère également le trésor royal, donnant un nouveau caractère à la forteresse.
Plus d' un siècle et demi, s'écoula sans qu' aucune réparation fût faites au palais, dans la deuxième moitié du XIV ième Siècle, Charles V, y entreprit des travaux afin que cette forteresse devienne une résidence royale. Charles V voulut créer une bibliothèque royale, il y emmena donc tous ses livres, il était un grand amateur d'art et fut le premier monarque a créer une bibliothèque royale.
François Ier voulut le restaurer pour que le château devienne résidence royale. Le premier projet du roi était seulement de rénover, mais il décida ensuite de le réédifier complètement. Les constructions gothiques de CharlesV furent abattues et, en l'espace de huit ans, un nouveau palais s'éleva sur les dessins et sous la direction dû célèbre architecte Pierre Lescot, abbé de Clugny.
Sous François Ier, les travaux commencèrent par les abords du Louvre en jonction avec le pont au change, puis vint; la destruction, en 1528, du donjon et l'aménagement intérieur, la visite de Charles Quint fit accélérer la construction du projet. En 1546, Pierre Lescot propose un projet architectural qui doit, sous forme de U, englobé une partie du château et formé de deux grands corps de bâtiment formant deux ailes ouvert coté Est. L'aile principale est situé à l'Ouest, la mort de François Ier, en 1547, interrompt les travaux.
Le chantier reprend sous Henri II, Pierre Lescot reste l'architecte du chantier, la construction de l'aile Ouest reprend. Henri II aménage le rez-de-Chaussée, il y fait construire une grande salle de réunion de 600m2, il s'agit de la salle des Caryatides qui doit son nom aux quatre statues monumentales sculptés par Jean Goujon pour servir de pilier à la tribune des musiciens. Une fois terminée vers 1554-155611, l'aile occidentale se présente sur trois niveaux;
- Le rez-de-chaussée abrite la grande salle de réception
- Le deuxième niveau, donc le premier étage, comprend la salle haute, traditionnellement dévolue aux repas publics du souverain et - nouveauté pour l'époque- des antichambres.
- Le troisième niveau prend la forme d'un attique dans lequel sont répartis les logements de fonction des serviteurs de la couronne, ainsi que des dames et demoiselles de compagnie de la reine.


 Lire la suite...   http://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_du_Louvre


Louis XIII a fait bâtir le pavillon de l' Horloge et c'est Louis XIV qui lui a donné son plus bel ornement, la fameuse colonnade que I' on doit au génie de Claude Perrault. Le chevalier Bernin fut appelé d' Italie pour exécuter la façade du Louvre, cet artiste donna de nouveaux plans qui ne furent pas approuvés par le ministre Colbert. La façade mesure 169 mètres et demi de longueur, la principale porte est située dans l' avant corps du milieu, est décoré de chaque côté de huit colonnes couplées et terminées par un fronton dont la cymaise est agençé de deux pièces.
 Cette cymaise mesure 17 mètres et demi de long, 2 mètres et demi de largeur et 48 centimètres d épaisseur.
La façade, du côté de la Seine, présente trois ordres et est ornée de pilastres cannelés, le palais, de forme carré, présente à l' intérieur de la cour, sur chaque côté, quatre faces de bâtiments dont chacune est munie d'un pavillon et d'un corps de logis. Tout l' édifice a été construit de trois ordres, ou étages, les avant-corps sont enrichis de colonnes. Les bas-reliefs ajoutent un luxe à ces façades, ils ont été taillés au ciseau par Goujon de Sarrazin et plusieurs sculpteurs modernes connus à cette époque. Quatre vestibules spacieux conduisent à l'intérieur des appartements et correspondent à des escaliers, parmi lesquels on distingue celui de la façade de Perrault pour ses formes grandioses et monumentales.
Depuis plus d' un siècle, le Louvre allait en se décomposant, s'ensevelissant de plus en plus sous des amas de matériaux épars de pierres, de terres, de gravois de charpentes. Sous ses débris, lorsque Napoléon prit en main les destinées de la France, rénovateur dans l' âme concernant l'ordre matériel comme l'ordre social, le Premier Consul sortit le Louvre de ses ruines. D' immenses travaux intérieurs et extérieurs, d' ensemble et de détails, furent accomplis avec une activité égale à celle de Louis XIV. Cependant, après l' Empire, la fusion du Louvre et des Tuileries n'a pas été achevée, le projet des deux ailes tendues (Louvre et Tuileries), l'aile de la rue de Rivoli, ébauchée sous Napoléon Ier, fut édifiée en symétrique de la galerie du bord de l'eau, elle-même modifiée et abritant désormais le grand escalier d'honneur, accès principal aux galeries du musée jusqu'aux transformations de la fin du XXe siècle. Furent édifiés également les pavillons enserrant l'actuelle cour de la pyramide et délimitant quatre cours intérieures. Le règne de la Restauration fut trop court pour entreprendre une œuvre aussi vaste que la jonction de ces deux ailes, elle enrichit seulement l' intérieur du Louvre de salles somptueuses. Depuis la révolution de 1830, l' achèvement du Louvre et des Tuileries remis de nouveau en projet a été encore ajourné. Pour mentionner les événements dont le Louvre fut le théâtre, il faudrait résumer une partie de l' histoire de France, il faudrait également parcourir les annales des arts pour énumérer les illustrations, les trésors du Louvre.

Louis XIV travailla aussi à l'édification du Louvre, mais abandonné par Louis XIV au profit de Versailles, le Louvre est rapidement déserté, occupé seulement occasionnellement lors de visites royales ou de conseils. Le Grand Dessein et les travaux de Colbert sont abandonnés alors que la cour carrée n'est pas achevée, que la colonnade est dépourvue de toiture et qu'un quartier dense est installé entre le Louvre et Tuileries. L'aristocratie désertant le lieu, une nouvelle population plus pauvre s'y installe. Dès 1672, le Louvre est investi par des Académies : d'abord l'Académie française, puis celle de peinture et de sculpture emménage en 1692 dans le grand salon et les salles voisines, et celle d'architecture, toujours cette même année, envahit les appartements de la reine. L'année 1697 marque l'arrivée de l'Académie de politique, qui déploie ses cartes en relief dans la grande galerie, et 1699 celle de l'académie des sciences. L'Imprimerie royale prend également ses quartiers dans le palais. En 1778, La Société royale de médecine s'y établit.




Le Château

http://structurae.info/structures/data/index.cfm?id=s0007378

http://www.louvre.fr/histoire-du-louvre

http://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_du_Louvre

http://www.henri4.culture.fr/fr/uc/03_00_00?version=accessible

http://www.napoleon.org/fr/salle_lecture/articles/files/Quand_Napoleon_III_batissait.asp



La ville de Paris

http://fr.wikipedia.org/wiki/Paris

http://www.paris.fr/









































Aucun commentaire: