vendredi 26 décembre 2014

Les châteaux-forts le long de l'Epte

























La seigneurie ou châtellenie, a, durant deux ou trois siècles, représenté l’espace de la puissance publique. Celle-ci reposant d’ailleurs à l’origine tout autant sur ces territoires que sur des liens d’homme à homme. Le domaine royal, possession des premiers Capétiens, se situe au nord et au sud de Paris. Le domaine royal va s’étendre peu à peu, formant le socle historique de l’Île-deFrance.

 Avec l’écroulement de l’Empire romain, toute l’armature territoriale disparaît, les seigneuries et châtellenies sont les seuls territoires aux espaces définis.
La seigneurie ou châtellenie, a, durant deux ou trois siècles, représenté l’espace de la puissance publique. Celle-ci reposant d’ailleurs à l’origine tout autant sur ces territoires que sur des liens d’homme à homme.

Le domaine royal, possession des premiers Capétiens, se situe au nord et au sud de Paris. Le domaine royal va s’étendre peu à peu, formant le socle historique de l’Île-deFrance.
 Ce n’est qu’à partir du Xe siècle que des frontières et limites administratives réapparaissent.

En 911, une frontière est définie pour limiter le domaine royal et celui du duc de Normandie. Par la suite, les premiers Capétiens n’auront de cesse d’accroître les limites de leur territoire, Paris, Poissy, Étampes, Corbeil, Melun, domaine royal en 987, puis accroissement du domaine royal jusqu’en 1032 et accroissement du domaine royal jusqu’en 1180 .

 Durant la période féodale, du Xe au XIIe siècle, le territoire royal est borné à l’est par la Champagne. Des villes neuves et quelques places fortes balisent le territoire.

 À l’ouest, le long de l’Epte, un long couloir défensif conserve un patrimoine encore très riche d’anciens châteaux fortifiés. La frontière entre l’Île-de-France et la Champagne marquée en particulier par les villes neuves, édifiées par le comte de Champagne ou le roi de France et ses grands vassaux. L’Epte fixe une frontière qui a longtemps correspondu à une limitte naturelle visible à travers les matériaux de construction : La brique du Vexin normand et le moellon calcaire du Vexin français.
Saint-Clair-sur-Epte est le symbole de cette coupure, voici un ensemble des fortifications le long de l’Epte, l’exemple de la frontière nord-ouest fixée en 911 par le traité de Saint-Clair sur epte :

 Le long de l'Epte, affluent de la Seine qui, au moyen-âge servait de frontière naturelle entre le duché de Normandie et le domaine royal, frontière du Véxin Français, à deux pas du Duché de Normandie, une multitude de places fortes (Châteaux-forts- forteresses, donjons,Tours) ont été construites.


* Les châteaux-forts et les forteresses qui avaient été construits le long de l'Epte;

- Coté Normand (Duché de Normandie), dans l'ordre si l'on remonte l'Epte vers le Nord;

Port-Villez, Sainte-Geneviève-les-Gasny, Gasny, Bus-saint-Rémy, Civières, Tourny, Château-sur-Epte, Dangu, Gisors, Bézu-Saint-Eloi, et pour finir Etrépagny.


Par le biais de ce lien qui vous emmène vers une carte, vous allez pouvoir les découvrir, il faut la suivre de bas en haut pour rester en accord avec les noms des places fortes citées avant le lien;

Ce lien concerne les tours blanche sur le plan, qui correspondent au côté Normand

* Le départ de la ligne (côté Normandie), la tour blanche du bas de l'image à gauche correspond à Port-Villez, puis, à sa droite en remontant le long de l'Epte  Sainte-Geneviève-les-Gasny, puis Gasny, puis Bus-saint-Rémy, puis un peu plus en plaine Civières, puis Tourny, puis à droite le long de l'Epte Château-sur-Epte, puis un peu plus haut le long de l'Epte Dangu, puis, un peu à droite Gisors, puis Bézu-Saint-Eloi, puis à gauche Etrépagny, et pour finir Etrépagny encore.


Carte    http://www.iau-idf.fr/fileadmin/user_upload/expositions/patrimoine_2011/1-expopatrimoine_2011.pdf



- Coté Véxin Français (Domaine Royal), dans l'ordre si l'on remonte l'Epte vers le Nord;

 La Roche-Guyon, Bray-Lu, Saint-Clerc sur Epte, Boury-en-Véxin, Courcelles-les-Gisors, Trie-château. et à l'extrême gauche, côté Normand  Chauvincourt. vétheuil-Vienne-en-Arthies, Aincourt, Magny-en-Véxin, Lierville-Liancourt. Chaumont-en-Véxin.       


Par le biais de ce lien qui vous emmène vers une carte, vous allez pouvoir les découvrir, il faut la suivre de bas en haut pour rester en accord avec les noms des places fortes citées avant le lien;

Ce lien concerne les tours bleu sur le plan, qui correspondent au domaine royal

 * Première ligne, coté gauche, vers la Normandie,   La tour bleue du bas de l'image à gauche représente le château de La Roche-Guyon, puis, en remontant l'Epte  Bray-Lu, puis, Saint-Clerc sur Epte, puis, au franchissement du département de l'Oise, Boury-en-Véxin, Courcelles-les-Gisors, en haut Trie-château. et à l'extrême gauche, côté Normand  Chauvincourt.                                                                    
 * Deuxième ligne, coté de droite, une construction proche de vétheuil-Vienne-en-Arthies, puis Aincourt, puis Magny-en-Véxin, puis dans le département de l'Oise, Lierville-Liancourt. Chaumont-en-Véxin

Carte    http://www.iau-idf.fr/fileadmin/user_upload/expositions/patrimoine_2011/1-expopatrimoine_2011.pdf



Images de quelques places fortes de la vallée
http://unchemindeliledefrance.blogspot.fr/2015/08/livret-de-photos-5.html




La vallée de l'epte

Les cartes suivantes montrent pas à pas, la vallée de l'Epte, qui fût le siège d'ardents combats, qui fût le témoin de traité, d'une "guerre" Franco-anglaise, Normande...

La carte qui correspond au Nord, du coté de Gisors, se trouve en haut, la carte qui correspond au Sud, du côté de La Roche-Guyon, se trouve en bas. 
Pour situer les départements  qui entourent cette vallée sur toutes les cartes, l'on peut trouver, en regardant l'image par la droite,  le département du Val d'Oise (Magny-en-Véxin), par sa gauche le département de l'Eure. 
Cette vallée, connue à son époque, fut le fruit d'un calcul défensif élaboré qui permettait une bonne défense de l'Ile-de-France, de Paris, elle correspondait à la frontière entre le Véxin Normand ( Duché de Normandie) et le Véxin Français. Le duché de Normandie, à cette époque, était sous la tutelle des anglais alors que le Véxin Français était, quand à lui, sous la tutelle du royaume de France. 
Elle fut une ligne défensive primordiale pour la défense de Paris et sa région de l'époque.
La carte du bas montre deux boucles de la Seine.



                           Nord
                                     




                                                                                                                                                     Sud
                                                                                                                                     





Une carte de Cassini montrant la vallée de l'Epte




* L'emplacement des châteaux-forts en Ile-de-France
http://unchemindeliledefrance.blogspot.fr/2014/07/lemplacement-des-chateaux-forts-en-ile.html


* Le traité de Saint-Clerc-sur-Epte
http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/action-culturelle/celebrations-nationales/recueil-2011/institutions-et-vie-politique/traite-de-saint-clair-sur-epte


* Un document provenant des archives nationales, "Richard Coeur de Lion"
http://www.archivesdefrance.culture.gouv.fr/action-culturelle/celebrations-nationales/recueil-1999/histoire-et-institutions/richard-c-ur-de-lion




* Un document pour mieux comprendre les paysages actuel de la vallée de l'Epte;  http://www.atlaspaysages.hautenormandie.fr/CONNAITRE-LES-PAYSAGES-HAUTS-NORMANDS/Le-Vexin-Normand/La-vallee-de-l-Epte 


* Des audio-guide de la vallée
http://www.pnr-vexin-francais.fr/fr/education-et-culture/valorisation-patrimoines/audioguide/


* Découvrir le Véxin
http://www.pnr-vexin-francais.fr/fichier/pnr_document/64/document_fichier_fr_vexin.val.de.seine.pdf














Aucun commentaire: