dimanche 29 mai 2016

Les places fortes de Seine-et-Marne





















A
Andrezel

Amponville

Argenteuil (prieur fortifié)

Attily-Férolles


B
Bailly-Romainvilliers

Beauchery Saint-Martin

Bazoches-les-Bray

Beautheil

Becoiseau

Blandy-les-Tours

Boutigny

Bray-sur-Seine 

Brie-Comte-Robert


C
Cerneux

Chanteloup

Chateau-Landon

Chatillon-la-Borde

Chelles (canton d'Attilly)

Chevry-Cossigny

Couilly 

Coulommes

Coulommiers

Courchamp

Courpalay

Courtavenel

Crécy-la-Chapelle

Crécy-en-Brie

Crouy-sur-Ourcq

Cucharmoy


D
 Dammartin

Donnemarie-Dontilly

Dormelles

Diant



E
Esmans



F
Férolles-Attilly

Flagy

Fontenay-Trésigny

Forfry



G
Gimbroix

Gloise

Gournay

Grandpuits-Bailly-Carrois

Gravon

Grez-sur-Loing

Guignes

Gurcy-le-Châtel



J
Jarriel

Jouy-le-Châtel

Juilly



L
la Celle-sur-Morin

La Chapelle-Moutils

La Chaumes-en-Brie

La Croix en Brie

La Ferté-Gaucher

La Ferté-sous-Jouarre

La Houssaye

La Madeleine-sur-Loing

Le Chatelet-en-Brie

Lagny

Larchant

Lescherolles

Les Marêts

Lésigny

Lizines

Longueville

Lorrez le Bocage-Préau

Louan-Villegruis-Fontaine

Louvières (hameau de Saint-Cyr)

Lumigny



M
Maison-Rouge

Marolles-en-Brie

Marolles sur Seine 

Mary-sur-Marne

May-en-Multien

Meaux

Melun

Moissy-Crémayel

Mons

Montceaux-les-Meaux

Montereau-Fault-Yonne

Monthyon

Montjay (hameau de Villevaudé)

Montry 

Moret-sur-Loing

Mortcerf



N
Nangis

Nemours



O
Oissery 

Ozouer-le-Voulgis


P
Paley

Pamfou

Pécy

Poincy 

Pouilly-le-Fort (Canton de Vert-Saint-Denis)

Pringy, Mongermont

Provins



R
Rampillon 



S
Sigy



T
Tachy

Thénisy

Thoury-Férrottes

Tournan-en-Brie

Trocy



V
Vaudoy-en-Brie

Vieux-Maisons

Villiers-Saint-Georges










Le tourisme en Seine-et-Marne

Le site du département




**




Fiches historique de châteaux-fort du département


Livrets de photos de places fortes d'Ile-de-France et entourant l'Ile-de-France


Les châteaux-fort ayant éxistés en Ile-de-France


Les places fortes entourant l'Ile-de-France


*

Les châteaux visitables, les châteaux-forts, les fêtes médiévales...


Le monde des châteaux




*  *



Flagy, le château féodal de Bellefontaine (au lieu dit de Bellefontaine)

Le Château de Bellefontaine situé sur le coteau au-delà de l’Orvanne (par rapport à Flagy) existait au XIII ème siècle, et sans doute à une époque antérieure. Son possesseur étendait ses droits sur une partie du village de Flagy et de Ferrottes. Il eut sa chapelle castrale dédiée à St. Jacques en 1236 avec l’autorisation de l’archevêque Gautier Cornu qui se réserva le droit de nommer le chapelain. Des mutations notables et des réunions de fiefs se sont produites au XIV ème siècle lorsque la terre de Nemours fut érigée en Duché-pairie en faveur du Roi de Navarre.





Lizines

 La commune de Lizines est né sous l’impulsion des conquêtes romaines mais c’est à l’époque médiévale que la commune connut son apogée grâce à son seigneur qui y construit un château fort au centre. Une des tours devint l’église Saint Georges que l’on peut visiter.
La ferme de Courtemont située à l ouest de la commune siège d un autre fief appartenant au seigneur de Lizines était auparavant un poste avancé de la ville de Provins environné de fossés et d autres ouvrages de fortifications placé sur la butte de Lizines.

https://books.google.fr/books




Thoury-Férrottes

la Forteresse a été édifiée, pense-t-on, au XIe siècle, à proximité de l'ancienne motte féodale encore visible. Elle est vraisemblablement à l'origine la résidence des seigneurs de Thoury, de Férottes et des autres petits fiefs situés sur cette paroisse.  Destinée jadis à protéger les environs, elle est devenue d' abord un manoir gothique avec un reste de physionomie féodale, puis elle est devenue une ferme fortifiée selon le schéma typique du Gâtinais. L'ensemble a perdu la maison seigneuriale initiale mais conserve de sa construction primitive la tour du pont-levis et deux tours carrées. Un souterrain aurait existé, débouchant de l’autre côté du bois de la Montagne au lieu-dit « la Cave aux Moines », pour permettre aux habitants d’échapper à d’éventuelles agressions..
Un souterrain aurait existé, débouchant de l’autre côté du bois de la Montagne au lieu-dit « la Cave aux Moines », pour permettre aux habitants d’échapper à d’éventuelles agressions.






























Aucun commentaire: